Aéronef ambassadeur

Aventures avec le G-AKDN - Chapitre 2

La société de Havilland Aircraft of Canada Ltd. avait son siège à l’aéroport Downsview, au centre-ville de Toronto. Elle y a commencé la construction d’aéronefs en 1928 et a produit la plupart de ses modèles sous licence de la société mère britannique, de Havilland Aircraft. Parmi ceux-ci figurent quelques-uns des plus illustres, comme le Tiger Moth et le Mosquito.

La société canadienne a été chargée de concevoir un appareil principal d’entraînement pour remplacer le biplan Tiger Moth qui prenait de l’âge. Le nouveau modèle devait convenir à la formation initiale des futurs pilotes d’avions à réaction. C’est ainsi qu’est né le premier modèle du de Havilland Canada DHC-1, surnommé Chipmunk. Cet appareil a pris son premier envol le 22 mai 1946, avec le pilote d’essai Pat Fillingham de la société mère britannique aux commandes. Trois des prototypes produits au tout début, soit les numéros de série 1, 10 et 11 ont été envoyés au Royaume-Uni pour être évalués par l’Aeroplane and Armament Experimental Establishment afin de déterminer si le modèle convenait aux besoins de la Royal Air Force.

Le numéro 11 a reçu l’immatriculation britannique G-AKDN. L’appareil a fait l’objet d’essais intensifs par les pilotes chevronnés de l’époque : John Derry (le premier pilote britannique à franchir le mur du son), « Mutt » Summers (le premier pilote à voler aux commandes du prototype du Spitfire), John « Cats Eyes » Cunningham (le pilote de chasse de nuit émérite et pilote d’essai de l’avion à réaction Comet), et les pilotes d’essai de la société de Havilland Pat Fillingham et Jeffery Pike.

À la suite de la réussite du programme de vols d’essai, de Havilland a utilisé le KDN à titre d’aéronef de relations publiques pour faire la promotion de l’appareil dans le monde entier. Présenté dans un grand nombre de publications de la société, le KDN est devenu la tête d’affiche du Chipmunk. Il a également été de nombreuses courses aériennes de cette époque, organisées pour mousser les ventes. Certains de ses anciens pilotes d’essai l’ont fait voler dans ces courses. Pat Fillingham et son épouse Sonja, qui volait à titre de navigatrice, ont été les gagnants du British Air Racing Championship (championnat britannique de course aérienne) en KDN.

Le modèle du Chipmunk a décroché le contrat et a été choisi comme appareil de service par la Royal Air Force, l’Aviation royale canadienne, la Force aérienne belge, l’Armée de l’air égyptienne, l’Armée de l’air portugaise et l’Autorité de l’aviation civile de l’Inde. Le succès du Chipmunk comme appareil militaire s’est étendu sur une période de 60 ans.

Le modèle DHC1 Chipmunk a été suivi du DHC-2 Beaver, DHC-3 Otter, DHC-4 Caribou, DHC-5 Buffalo, DHC-6 Twin Otter, DHC-7 Dash7, DHC-8 Dash8. De nos jours, les avions de Bombardier, dont le Challenger, la Série C, Global et la Série Q sont encore construits dans les installations de Downsview. Tous ces aéronefs de renommée mondiale sont des descendants directs du G-AKDN, le plus ancien Chipmunk en état de navigabilité.

À suivre...


Photo d’un vol d’essai du KDN avec la perche de mesure à l’avant et le parachute d’essai sur le cône de queue.
Photo : Archives de de Havilland, 1947


Le KDN, avec Pat et Sonja Fillingham à son bord, franchissant la ligne d’arrivée pour gagner Course de la coupe du roi en 1953.
Photo : Magazine Flight


Le KDN portant le numéro 54 dans la course.
Photo : Archives de de Havilland


Photo publicitaire de deHavilland, 1948


Le KDN portant le numéro 47 dans la course.
Photo : Domaine public


Le KDN de de Havilland, automne 1947.

Retour au haut de la page